Toucher n’est pas joué

De nos cinq sens, le toucher est sans nul doute celui qui nous préoccupe le moins, tellement il est sans cesse sollicité et répond toujours présent à l’appel. Pourtant, il est possible de ne pas avoir ou de perdre le sens du toucher. C’est assez rare cependant et il n’existe d’ailleurs aucun mot dans le vocabulaire général pour qualifier la perte du sens du toucher, comme cela existe pour la surdité ou encore la cécité. D’un point de vue biologique, la fonction du toucher est complexe et fait intervenir plusieurs types cellulaires, ainsi que de nombreux médiateurs. Le toucher est indispensable à la survie pour ses fonctions d’alerte d’évènements possiblement dommageables. Plus récemment, des études ont montré qu’il influe également le développement cognitif, métabolique et même immunitaire. Comme les autres sens, le sens du toucher est modifié avec l’âge ou par certaines affections, mais contrairement aux autres sens, aucune intervention n’est encore proposée pour ralentir ou inverser ces déficiences. La recherche dans ce domaine a encore beaucoup à faire...

Enregistré le : 15/02/2018

Intervenant(s) : Nathalie Vergnolle

Réalisation : Dir. Communication Univ. Toulouse 3

Vidéos associées