Grands Séminaires OMP janvier(2) 2018

Plusieurs centres météorologiques ont étendu le concept de «prévision du temps» à un concept plus large de «prévision environnementale» avec une composante importante qui inclut la prévision quotidienne de la qualité de l'air à l’échelle mondiale, régionale ou locale. Ces modèles comprennent une procédure d'assimilation des observations spatiales et in-situ, et une formulation détaillée des échanges de surface (émissions et dépôts). En collaboration avec différents partenaires, nous avons développé un système d'analyse et de prévision multi-modèles pour la qualité de l'air dans différentes régions du monde émergent où des niveaux élevés de polluants atmosphériques sont signalés. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que chaque année, plus de 3 millions de personnes meurent prématurément de mauvaise qualité de l'air dans le monde.
Le système de prévision, qui fournit un ensemble de prévisions quotidiennes quasi-opérationnelles basées sur 8 modèles indépendants, sera décrit, et quelques exemples de résultats spécifiques pour l'Asie et en particulier pour l'est de la Chine seront discutés. Quelques idées (initiative MAP-AQ) pour étendre ce système à d'autres régions du monde (Afrique, Amérique du Sud) en coopération avec l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) seront présentées.

Enregistré le : 30/01/2018

Intervenant(s) : Guy Brasseur

Réalisation : Dir. Com. univ. Toulouse 3

Vidéos associées